Skip to content.

MEMBRES D’HONNEUR

La KSBI est heureuse d’avoir des membres d’honneur qui soutiennent son travail et son action pour le développement du Pencak Silat et plus spécifiquement des styles Cimande Macan Guling et Silek Minangkabau. Nous tenons à les remercier encore une fois pour leur investissement pour la promotion du Pencak Silat depuis des années et pour la confiance et l’amitié qu’ils nous apportent.

Eric Chatelier

Eric Chatelier, président le l’association France Pencak Silat (AFPS), fut le premier non indonésien à intégrer le style Persaudaraan Setia Hati. Il a remporté plusieurs titres (2 fois champion d’Europe et diverses médailles de 1989 à 1995). Il est également vice-président de la Fédération Européenne de Pencak Silat (EPSF), et a obtenu de nombreuses reconnaissances officielles pour sa contribution au développement du Pencak Silat.


O’ong Maryono

O’ong est né le 28 juillet 1953 à Bondowoso, Java Est en Indonésie. Son vrai nom est Sumaryono, mais depuis sa plus tendre enfance ses amis lui ont donné le nom de “O’ong Maryono” et il l’a conservé jusqu’à aujourd’hui.

Depuis l’âge de 9 ans, O’ong étudia le Pencak Silat Madura et Bawean et il pratiqua le Kuntao. Quand le Pencak Silat de forme compétitive débuta en 1973, O’ong Maryono débuta sa carrière en tant que “combattant”, gagnant des compétitions régionales dans la région de Bondowoso. La même année, il s’installa à Jakarta où il pratiqua également le karaté, le judo, l’aikido, le ju-jitsu ainsi que le tae kwon do en plus de son étude de l’école Keluarga Pencak Silat Nusantara avec maître Mohamad Hadimulyo.

De 1979 à 1987, il remporta des titres nationaux et internationaux et ne fut jamais vaincu. En plus de ses titres internationaux, il devint également deux fois champion du monde en catégorie open en 1982 et 1984. Il obtenu également la première place dans la même catégorie aux XIVème Jeux du Sud Est Asiatique en 1987 à Jakarta.

Entre 1982 et 1085, O’ong domina les compétitions nationales de taek won do dans la catégorie poids lourd. Quand il mit fint à sa carrière d’athlète à cause de la limite d’âge, O’ong commença à travailler en tant qu’instructeur à Brunei Darussalam, en Hollande, aux Philippines et plus récemment en Thaïlande.

O’ong débuta également sa profession d’auteur et chercheur dans le domaine des arts martiaux. En 1998, il publia un livre intitulé “Pencak Silat Merentang Waktu” sur l’aspect socio-culturel du Pencak Silat et de son développement historique qui fut reconnu par un large public.

Le site de O’ong Maryono : http://www.kpsnusantara.com/index.html